Fibrillation atrialeFibrillation atriale

BIEN VIVRE AVEC MON TRAITEMENT


LA PRISE EN CHARGE 7,8

Le traitement d’une phlébite profonde est urgent. Il a pour objectif :

  • D’éviter l’augmentation de la taille du caillot
  • D’éviter que le caillot ne se détache et passe dans la circulation générale
  • Et à plus long terme, de prévenir les récidives

La contention élastique ou compression médicale :

Ce sont des chaussettes, bas ou collants spécifiques, à porter de manière continue ou dans certaines situations seulement (voyages en avion par exemple). Cela permet de diminuer les symptômes et de limiter les risques de complications.

Les anticoagulants, pour fluidifier le sang et prévenir la formation de caillots :

ils peuvent se présenter sous forme d’injections sous-cutanées ou de comprimés à prendre par voie orale.

La durée du traitement sera déterminée par votre médecin, selon votre situation. Ce traitement est important mais nécessite une vigilance particulière.

MON ANTICOAGULANT 7,9

Vous prenez un anticoagulant dans le cadre de votre Thrombose Veineuse Profonde ? Voici quelques informations à connaître concernant votre traitement.

En diminuant la coagulation du sang, l’anticoagulant peut être associé à des saignements. En cas de crainte de toutes hémorragies/saignements, prenez rendez-vous avec votre médecin :

  • Sachez reconnaitre les signes évocateurs d’un surdosage (responsable d’un saignement ou d’une hémorragie) ; ils peuvent être visibles ou non et doivent vous conduire à consulter votre médecin
Signes visibles
saignement des gencives,
saignement de nez,
œil rouge (hémorragie conjonctivale), apparition de bleus (« hématomes »), présence de sang dans les selles,
les urines,…
Signes internes non visibles
fatigue inhabituelle, essoufflement,
pâleur, mal de tête persistant…
MEMO : LES SIGNES DE L’HEMORRAGIE
MEMO :LES SIGNES DE L’HEMORRAGIE
  • Prenez quelques précautions au quotidien pour prévenir les incidents hémorragiques
Limitez le risque de traumatismes ou de chute en évitant les sports dangereux ou violents par exemple
Effectuez avec prudence les loisirs ou activités où vous maniez des outils tranchants
  • Consultez votre médecin ou votre pharmacien avant toute prise d’un autre médicament : en effet, certains médicaments sont contre-indiqués avec votre anticoagulant, d’autres peuvent interagir avec, c’est à dire modifier son action.
  • Signalez à tout professionnel de santé que vous prenez un traitement anticoagulant.
Le saviez-vous ?18

Gardez toujours sur vous la carte qui se trouve dans votre boite d’anticoagulant et permet d’indiquer que vous êtes sous traitement.

Demandez un carnet de suivi de votre traitement anticoagulant à votre médecin, votre pharmacien ou votre biologiste.

Votre pharmacien peut vous accompagner dans le suivi de votre traitement anticoagulant oral. Vous pouvez bénéficier d’entretiens pharmaceutiques : c’est un accompagnement personnalisé, confidentiel et gratuit durant lequel vous pouvez échanger, notamment sur le bon usage de vos médicaments. Parlez-en à votre pharmacien !

  • Soyez observant:
Respectez les doses prescrites par votre
médecin, au
rythme prescrit
N’arrêtez pas ou ne modifiez pas votre traitement sans l’accord préalable de votre médecin
En cas d’oubli de prise, reportez-vous à la notice de votre médicament

À votre avis ?

Quelle est l’affirmation exacte ?
Quelle est
l’affirmation exacte ?
Q.1 Q.2
Bien comprendre
ma phlébite
Bien Suivre
ma phlébite
Bien VIVRE
AU QUOTIDIEN