Fibrillation atrialeFibrillation atriale

BIEN COMPRENDRE MA PHLEBITE


QU’EST-CE QU’UNE PHLEBITE ?1,3

  • La phlébite (ou thrombose veineuse profonde) correspond à la formation d’un caillot de sang, appelé « thrombus » au niveau d’une veine. Le caillot peut se former dans presque toutes les veines de l’organisme mais survient le plus souvent au niveau du mollet, et va bloquer totalement ou partiellement la circulation sanguine.
Le saviez-vous? 2
Si le caillot se forme dans une veine superficielle, on parle de phlébite superficielle, également appelée paraphlébite.
On parle de phlébite profonde quand le caillot se forme au sein d’une veine profonde, de plus gros calibre.

POURQUOI AI-JE UNE PHLEBITE ?3

Certaines situations ou facteurs prédisposants peuvent favoriser la survenue d’une phlébite :

  • La stagnation du sang peut favoriser la formation de caillots. C’est le cas par exemple lors :

D’une immobilisation prolongée (alitement à la suite d’une opération, port d’un plâtre,…)

D’un long voyage en avion, en voiture ou en train

De situations de sédentarité (Personnes âgées, perte de mobilité,…)

De pathologies gênant le retour du sang veineux vers le cœur

  • La coagulation du sang peut être perturbée et prédispose à la formation de caillots. C’est le cas par exemple lors de :

La prise de certains traitements (contraception hormonale, corticoïdes,…)

La grossesse

L’obésité

Le tabagisme

Certaines pathologies :
maladies inflammatoires qui abiment la paroi des veines, cancers, maladies génétiques

Quels sont les symptômes ?1,4

En cas de phlébite, 3 symptômes doivent vous alerter et vous conduire à consulter au plus vite votre médecin :

LA DOULEUR
Au niveau de la jambe ou du mollet Elle s’accompagne souvent d’une sensation de lourdeur
L’ŒDEME
Le mollet est dur et gonflé
LA CHALEUR
La zone concernée est plus chaude au toucher, et peut devenir rouge
Le saviez-vous? 2
Il est possible de faire une phlébite sans avoir de symptômes très spécifiques.

POURQUOI AI-JE UNE PHLEBITE ?3

Certaines situations ou facteurs prédisposants peuvent favoriser la survenue d’une phlébite :

  • La stagnation du sang peut favoriser la formation de caillots. C’est le cas par exemple lors :

D’une immobilisation prolongée (alitement à la suite d’une opération, port d’un plâtre,…)

D’un long voyage en avion, en voiture ou en train

De situations de sédentarité (Personnes âgées, perte de mobilité,…)

De pathologies gênant le retour du sang veineux vers le cœur

  • La coagulation du sang peut être perturbée et prédispose à la formation de caillots. C’est le cas par exemple lors de :

La prise de certains traitements (contraception hormonale, corticoïdes,…)

La grossesse

L’obésité

Le tabagisme

Certaines pathologies :
maladies inflammatoires qui abiment la paroi des veines, cancers, maladies génétiques

Comment diagnostiquer
une phlébite ? 1,4

La consultation médicale :

Votre médecin vous examine et va rechercher l’existence d’antécédents familiaux et personnels de phlébite

Les examens :

une prise de sang (dosage du constituant principal du caillot sanguin) pour valider ou éliminer le diagnostic de phlébite.

un echo-doppler : cet examen est une sorte de « radio des veines » qui permet d’observer la circulation du sang, le caillot et de confirmer le diagnostic en cas de résultat positif du dosage sanguin.

À votre avis ?

Quelle est l’affirmation exacte ?
Quelle est
l’affirmation exacte ?
Q.1 Q.2
Bien suivre
ma phLébite
Bien VIVRe AVEC
MON TRAITEMENT
Bien VIVRE
AU QUOTIDIEN